English | Français | Español | русский
igc logoLog in


press release

Londres, le 20 juin 2018

Réunion du Conseil international des céréales et Conférence sur les céréales du CIC Londres, du 18 au 20 juin 2018

Les membres du Conseil international des céréales (CIC) se sont réunis à l’occasion de la 47e session du Conseil à Londres, le 18 novembre 2018. La réunion était présidée par Mme Silke Boger, Chef d’unité, DG Agriculture et Développement rural (Cultures arables et huile d’olive), Commission européenne.

Le tout dernier Rapport sur le marché des céréales du Conseil (GMR488, 24 mai 2018) a servi de base aux discussions sur les perspectives pour les céréales, le riz et les oléagineux. On mise sur un repli de la production toutes céréales confondues (blé et céréales secondaires) en 2018/19 et, compte tenu des stocks d’ouverture jugés en baisse, les disponibilités globales sont estimées se contracter à leur plus bas niveau en trois ans. Du fait d’un tassement chez les principaux exportateurs et en Chine, les stocks de report mondiaux devraient reculer pour la deuxième année consécutive, à leur plus bas niveau en quatre campagnes. Pour la sixième année d’affilée, les échanges mondiaux devraient grimper à un nouveau pic, du fait des gains marqués affichés par les expéditions de maïs. Avant sa prochaine mise à jour programmée (GMR489, 2 juillet 2018), le Conseil a reconnu les risques de dégradation des projections de récoltes pour certains pays de la région Mer Noire et d’Europe.

La production mondiale de riz en 2018/19 pourrait atteindre un nouveau pic du fait des gains de superficies chez certains producteurs asiatiques, notamment l’Inde, ce qui fait plus que compenser un repli probable en Chine. Les stocks ne devraient guère présenter de changement d’une année sur l’autre, avec des inventaires plus ou moins stationnaires chez les principaux exportateurs. Compte tenu de la fermeté de la demande émanant des acheteurs d’Afrique et d’Asie, les échanges devraient rester élevés, l’Inde restant de loin le plus gros exportateur en 2018 et 2019. La production mondiale de soja est estimée se redresser en 2018/19 grâce à de plus gros semis et une amélioration de la productivité en Amérique du Sud. Du fait d’une contraction des stocks d’ouverture, conjuguée à une utilisation record, les stocks de report ne devraient guère afficher de changement. Les échanges devraient atteindre un nouveau pic, en raison des plus grosses expéditions à l’Asie. Le Brésil et les Etats-Unis vont probablement accroître leurs exportations. En ce qui concerne le colza/canola, le Conseil mise sur un léger recul de la production mondiale, notant les perspectives de résultats moindres chez des producteurs clés, notamment l’UE et le Canada.

Le Conseil a examiné les changements récemment intervenus dans les politiques nationales ainsi que diverses questions administratives, y compris une mise à jour du Secrétariat sur l’avancement de son programme de travail économique. Il a été décidé que le programme de travail pour 2018/19 continuera de se concentrer sur ses activités économiques et statistiques phares. Le Conseil a également examiné certains projets à moyen terme et en collaboration qui pourraient voir le jour au cours des prochaines années. Le Conseil a approuvé l’initiative visant à développer des accords de partenariat avec des organisations et des associations non membres dans le but de promouvoir l’essor du commerce international de céréales.

Le Conseil a désigné M. Shuichi Akamatsu, Ministre, Ambassade du Japon, comme président du Conseil pour 2018/19. Mme. Nathalie Dubé, Ministre-Conseillère du Haut-Commissariat du Canada a été nommée Vice-Présidente.

Le Conseil a engagé une discussion avec la FAO, GEOGLAM, l’IGTC, l’OCDE, la CNUCED et l’OMC pour mettre en commun des informations sur l’évolution potentielle du marché. Il s’est aussi réjoui de la participation des observateurs de Bolivie, de l’Indonésie, du Mexique et du Territoire douanier séparé du Taipei chinois.

Le 19 juin, le CIC a accueilli plus de 350 représentants de l’industrie à la Conférence sur les céréales du CIC, intitulée « Y a-t-il trop de céréales et d’oléagineux pour maintenir un marché dynamique ? » D’éminents conférenciers représentant des gouvernements et l’industrie ont échangé des points de vue sur l’évolution mondiale du marché des céréales et des oléagineux, y compris un gros plan sur la Russie, en soulignant les principaux défis logistiques auxquels sont confrontés la Chine et le Brésil et ils ont discuté en quoi les nouvelles technologiques offrent des opportunités pour stimuler les échanges.

Plus de 100 délégués ont participé à l’atelier du CIC le 20 juin qui a réuni trois discussions d’experts sur le renforcement de la chaîne de valeur durable et qui s’est concentré sur les problèmes affectant la demande de céréales, d’oléagineux et de riz.

Pour obtenir la totalité du programme, veuillez consulter https//www.igc.int/en/conference/programme.aspx

 

PR(IGC June 2018)